Techniques de vinification dans le vin naturel

Étant donné que les règlements en vigueur dans le domaine du vin sont compliqués, en se contentant du fait de lire tout simplement les informations sur les étiquettes, il n’est pas du tout facile de bien comprendre comment a été fabriqué le vin que vous buvez au quotidien. Pour faire simple, il y a une grande différence entre un vin conventionnel et un vin biologique en matière de goût, de saveur et d’arôme. Les techniques de production de ce dernier sont beaucoup plus complexes. Dans ce sens, en savoir plus sur les étapes à suivre pour la fabrication d’un vin biologique vous permet notamment de bien choisir un vin naturel sur le marché en ligne.

Le travail de la vigne naturelle

Avant tout, le mot « pesticide » désigne l’ensemble des insecticides, fongicides et herbicides utilisés dans les champs de culture. L’usage de ces divers produits favorise l’accroissement des rendements. Par contre, ceux-ci fragilisent la vigne. Cela dit, la France figure parmi les premiers pays consommateurs de pesticides dans le monde. Pour information, la viticulture ne représente que 3,7 % de la surface agricole dans l’hexagone. Pourtant, elle consomme, à elle seule, plus de 20 % des pesticides en masse. Ce qui sous-entend le fait que la production de vin conventionnel se concentre entièrement sur l’utilisation de ce produit nocif pour la plantation et la santé.

Heureusement, loin de tout cela, le vin naturel est traité avec des produits d’origine naturelle comme le cuivre, les préparations à base de végétation et de minéraux pour l’aider à se défendre elle-même contre les animaux nuisibles et garder le sol fertile. L’usage de produits phytosanitaires qui contient des molécules de synthèse est totalement banni dans la production du vin naturel dans tout le territoire de l’Hexagone. La totalité des vignerons qui pratiquent le principe de « zéro pesticide » respecte à la lettre les engagements de l’Agriculture biologique. En effet, ils utilisent pour la culture de la vigne biologique des matières premières d’origine végétale. Pour trouver ce type de vin sans pesticides, il vous suffit de lire attentivement l’étiquette sur la bouteille. Vous devez normalement trouver une indication qu’il s’agit d’un vin totalement naturel et produit dans l’agriculture équitable.

Les vendanges du vin biologique

Pour le vin conventionnel, la vendange est mécanisée afin de réduire le coût et d’être rapide dans les tâches. En revanche, l’utilisation d’une machine peut maltraiter la vigne. De plus, il ne permet pas de réaliser une sélection optimale des grappes. Les raisins les plus fragiles comme les cépages de pinot noir peuvent s’éclater dans la machine. Cette dernière ne sait pas aussi faire la différence entre les éléments se trouvant dans le champ de culture, elle cueille les feuilles vertes, les nids d’oiseaux et même les animaux comme les escargots et les souris. Cela peut déchaîner une oxydation rapide du vin. C’est dans ce contexte que les agriculteurs utilisent le soufre, un produit chimique, avant le début de la vinification.

Par contre, la vendange du vin biologique se fait à la main pour bien traiter le raisin. Dans ce cas, on ne récolte que les raisins matures. Cette technique de vendange manuelle permet également d’enlever les raisins éclatés, pourris ou non conformes. Cette technique conduit parfois à des rendements plus faibles. Pourtant, elle permet de booster la concentration naturelle des vignes en sucre. On constate qu’élaborer un vin biologique nécessite jusqu’à 40 % de main-d’œuvre de plus qu’un cépage conventionnel. Sur le marché du vin naturel en ligne, vous pouvez trouver des vins qui sont produits par une vendange manuelle. Tous les vignerons sont à l’écoute de l’environnement pour démarrer les vendanges au bon moment de la maturité des raisins.

La vinification des vins naturels

Les produits chimiques éliminent les levures naturelles. La vinification de la majorité des vins conventionnels démarre par l’ajout de levures chimiques, dites « exogènes » dans l’objectif de produire des vins aux qualités en matière de goût uniformisées sur le marché. Des levures dites « aromatiques » sont également utilisées pour développer ou produire des arômes particuliers, comme la banane ou la fraise dans le Beaujolais. Contrairement à cette technique industrielle, la vinification du vin naturel se fait généralement par les levures « indigènes » qui sont naturellement présentes au niveau de la peau des raisins. Cela exige une grande attention de la part des vignerons afin de garantir le bon déroulement de la fermentation biologique. Voilà pourquoi, on peut constater certains défauts gustatifs et olfactifs dans les vins naturels. Mais, vous avez au moins la garantie que les produits ne contiennent aucun produit chimique notamment les levures « exogènes ». 100 % des vins naturels sont vinifiés avec les levures indigènes et sans chaptalisation ou l’ajout de sucre. Sur le marché, les vins biologiques ne contiennent aucun arôme particulier.

L’élevage des vins naturels

La vinification des vins conventionnels demande souvent à l’ajout de produits synthétiques qu’on appelle « les intrants ». Les vignerons utilisent par exemple le soufre, les correcteurs d’acidité et les enzymes pour la vinification des vins industrielles. Ces produits tendent notamment à faire disparaître les éléments vivants des vins. D’autres procédés comme l’évaporation sous vide, la concentration par osmose inverse ou la thermo vinification sont également utilisés pour extraire rapidement les arômes ou améliorer le niveau d’alcool de façon artificielle.

Par contre, la technique de vinification dans le vin naturel en ligne est plus longue et peu interventionniste. Elle vise à garder la caractéristique vivante des vins et à valoriser le travail effectué dans la vigne. Les vignerons ne cherchent pas à orienter ou accélérer la vinification en se servant « des intrants chimiques ». Les vins naturels contiennent une grande quantité de matières végétales comme les sels minéraux. Ils sont riches, concentrés et s’auto-protègent contre les bactéries. 100 % des vins naturels disponibles sur le marché sont vinifiés dans le respect total du vivant. Ils sont élaborés sans l’utilisation des produits intrants et des copeaux de bois. Par ailleurs, quand il y a filtrage et/ou collage des vins naturels, ces opérations sont réalisées à l’aide de bentonite, de plaques de cellulose et de l’albumine d’œuf de façon douce, pour conserver de manière optimale les composants naturels des raisons qui contribuent au caractère vivant et à la richesse des vins.