Rouge, blanc, rosé, quel vin choisir pour une raclette ?

Tout le monde raffole bien de ce joli accompagnement de fromage, de pomme de terre et parfois de charcuterie qu’est la raclette. Cette recette connaît un franc succès grâce à son gout unique donné par ce mélange entre fromage fondues et charcuterie. Elle est arrivée en France dans la partie de Savoie grâce à des bergers qui l’avaient apporté de Suisse où elle a sa véritable origine durant le Moyen Âge. Avec quoi peut-on donc accompagner ce plat ? On entend souvent qu’entre le fromage et le vin il existe un beau lien, alors pourquoi pas avec la raclette ? Mais alors, si on décide de le consommer avec du vin, il est nécessaire de faire le bon choix pour assurer une bonne fusion dans la bouche. Voici donc quelques conseils sur le vin à boire avec la raclette. On enchaînera avec le vin rouge, le vin blanc et le rosé.

Le vin blanc

La plupart du temps, la raclette est consommée avec du vin blanc. Cela est en majeure partie causé par le fait que ce plat donne un gout crémeux et se fait sentir gourmand dans la bouche, d’où le choix d’un blanc sec. Vu que cette recette est apparue dans la Savoie, du vin de la même région conviendrait parfaitement pour l’accompagnement. Il y a pour cela en première ligne la Roussette de Savoie. Sa fraîcheur, ses arômes vifs se marient bien avec le gras que procure notre plat. Aussi, son taux d’alcool peu élevé et sa légèreté subliment le fromage. Ce vin n’est pas le seul dans cette région qui pourrait accompagner la raclette. Il y a d’autres vins savoyards comme la Roussette du Bugey, le Chignin Bergeron ou le Chautagne blanc qui, comme la Roussette de Savoie, pré sente une petite touche acide qui donne un beau contraste avec le coté gras du plat. À part, le vin savoyard, on a aussi d’autres appellations tel l’Entre-Deux-Mers du Bordelais. Ce vin à notes de fleurs et de fruits exotiques peut s’associer à la raclette grâce à son équilibre, la finesse de son bouquet et aussi l’étoffe de son palais. Mais on a aussi le Cheverny da la Loire ou aussi le Mâcon-Villages en Bourgogne qui font aussi l’affaire en termes de blancs. Pour plus d’infos, veuillez consulter www.foodly.fr/.

Le vin rouge

Même si le vin le plus adéquat à la raclette reste le vin blanc reste, le vin rouge n’en est pas moins bon pour l’accompagner. Il est cependant important de faire le bon choix pour ne pas gâcher le repas. L’originalité de votre table dépendra alors du type de choix que vous faites avec le vin rouge pour qu’il réussisse à sublimer cette fameuse recette à base de fromage. Pour pouvoir bien choisir quel vin fera l’affaire, il faudra respecter au moins trois conditions : le vin rouge doit être très peu tannique, frais et avoir un gout fruité. Ces trois critères sont nécessaires pour éviter un mauvais mariage avec la raclette. S’il est trop tannique, par exemple, cela va donner un gout d’amertume aux plats. On distingue le vin rouge ayant peu tanin avec la clarté du vin. Le vin peu tannique est clair et peut même paraître translucide dans certains cas. Lequel choisir ? Pour rester dans l’ambiance savoyarde, plusieurs experts conseillent La Mondeuse. Cette boisson est, d’après eux, la boisson parfaite pour les charcuteries salées ayant des saveurs grasses. À part, il y a aussi d’autres bons vins comme le Pinot noir de Savoie, le Trousseau dans le Jura, ou aussi le Pinot noir en Alsace.

Le vin rosé

Le vin rosé est rarement évoqué lorsqu’on parle de raclette. Pourtant, il est parfaitement possible de dresser une bouteille de rosé sur table lors de votre dégustation du plat. Le vin rosé, ayant un gout léger et fruité, s’accorde bien avec la raclette. Il se déguste frais, donc idéal dans des conditions un peu chauffer. Pour cela, vous pouvez opter pour le Côtes-du-Jura rosé, par exemple. Ce vin généreux, avec des notes présentes de noix , a un gout un peu acide qui s’accorde à merveille avec notre raclette savoyarde.On pourrait aussi opter pour la Grenache du Pays d’oc. Celui-ci se distingue particulièrement par sa fraîcheur et ses arômes variés comportant des notes de fruits rouges et aussi d’agrumes.

Répondre à tous les gouts

Lorsque l’on a des invités, la dégustation de la raclette n’est jamais de refus, surtout lors de la saison froide. Cependant, les gouts en matière de vin peuvent être différents selon la personne. Il n’y a alors rien de plu idéal que de mettre deux voire trois différentes couleurs de vin sur votre table lors de ces cas-là afin de satisfaire tous les gouts que vos invités peuvent avoir. Il ne reste alors plus à l’hôte qu’à savoir lesquels parmi ceux proposés plutôt conviennent le mieux. Cela ne va plus dépendre que de son originalité.