La cuisine japonaise : plats principaux et bienfaits de ses ingrédients

La cuisine en dit beaucoup sur un pays. Il fait partie de la culture et est capable de raconter, dans la mesure du possible, l’histoire et le développement de toute une nation. C’est un fait que la gastronomie a évolué en même temps que les êtres humains, et ce n’est pas une coïncidence si la préparation des plats et l’apparition des autres ont été enregistrées. Chaque lieu a ses caractéristiques, chaque espace sa mémoire. Cependant, ceux qui ont voyagé le savent, il n’y a pas de nourriture plus savoureuse que celle préparée dans le lieu d’origine. Et s’il est possible d’affirmer de telles informations avec les délices brésiliens, pourquoi pas avec ceux du Japon ?

Saveur forte, d’innombrables bienfaits

Certaines personnes n’aiment pas, mais il est difficile de trouver dans les grandes villes des gens qui n’ont jamais essayé un mets japonais. Pour avoir une saveur forte et quelques ingrédients crus, la première réaction au goût peut ne pas être la meilleure. Mais si vous vous y habituez et que vous vous rendez au bon endroit, elle deviendra sans aucun doute l’une de vos cuisines préférées.

Ne vous méprenez pas, ce que vous mangez ici au Brésil, n’est pas identique aux plats quotidiens de ceux qui vivent au Japon. Après tout, les Brésiliens ne mangent pas non plus de feijoada tous les jours et l’assaisonnement n’est pas toujours le même. En fait, beaucoup des plats que nous connaissons sont des adaptations, c’est-à-dire qu’ils ont été ajustés en fonction des ingrédients que les immigrants trouvaient dans chaque région.

Il est possible d’énumérer quelques recettes qui, en plus d’être savoureuse, ont du succès auprès du palais des Brésiliens : sushi, temaki sashimi, sunomono, yakisoba, tempura, nigiri, gyoza, harumaki et missoshiro figurent sur cette liste. En général, une bonne partie des plats peuvent être réalisés avec du riz.

Comme il faut penser à un corps fort et sain, il est essentiel de faire attention à ce que l’on mange, même si la cuisine est traditionnelle. En y réfléchissant, nous avons séparé quelques avantages des ingrédients utilisés dans la cuisine japonaise contemporaine au Brésil.

Le saumon

Présent dans les eaux froides, le saumon est un poisson riche en acide gras oméga 3. Cette substance contribue au maintien du bon cholestérol et empêche la formation de plaques qui peuvent obstruer les artères. C’est-à-dire que c’est un bon aliment pour la santé du cœur et du système circulatoire, en plus de donner une touche spéciale à diverses recettes.

Algues marines

Les algues marines sont un autre ingrédient qui ne peut manquer dans certaines préparations. Il contient des vitamines, des fibres, des protéines et des minéraux tels que l’iode, le magnésium, le calcium et le phosphore. Certaines algues, notamment, ont une action antioxydante, importante pour l’organisme et la prévention des maladies cardiovasculaires.

Le shoyu

Le shoyu est un excellent accompagnement pour des plats tels que les sushis et les temakis. Dans sa composition, il est possible de trouver des substances telles que des vitamines, des protéines et certains minéraux, puisqu’il est dérivé du soja. Toutefois, les experts mettent en garde contre une consommation excessive de cette sauce. Évitez d’utiliser trop de sel, si vous utilisez le condiment, car un excès peut être mauvais pour la santé.

Les champignons

Les champignons comme le shitake et le shimeji sont également mentionnés comme un élément essentiel de certains menus. En général, ces aliments sont une source de minéraux tels que le calcium, le potassium, l’iode, le phosphore et de vitamines telles que les vitamines C, D et du complexe B. Parmi ses bienfaits figurent l’action immunologique et le contrôle de la pression sanguine.